Les travailleurs sociaux médicaux font partie intégrante de l’équipe de soins de santé, apportant un soutien émotionnel et social aux patients et à leurs familles. Ils relient également les patients et les familles aux ressources communautaires, telles que les banques alimentaires, l’aide au logement et les programmes d’aide financière. Les travailleurs sociaux travaillent souvent dans les hôpitaux, les cliniques et les établissements de soins de longue durée.

Si vous passez un entretien pour un poste de travailleur social médical, vous pouvez vous attendre à des questions sur votre expérience de travail avec les patients et les familles, votre connaissance des ressources communautaires et votre capacité à vous connecter avec les gens. Vous voudrez également être prêt à parler de votre expérience de deuil, de perte et de traumatisme.

Pour vous aider à vous préparer, nous avons rassemblé certaines des questions et réponses les plus courantes en matière d’entretien d’embauche avec un travailleur social médical.

Contenus afficher

Êtes-vous titulaire d’un diplôme d’assistante sociale médicale ?

Les employeurs peuvent poser cette question pour voir si vous avez la certification nécessaire pour le poste. Si vous n’êtes pas certifié, ils voudront peut-être savoir quelles mesures vous envisagez de prendre pour devenir certifié. Vous pouvez répondre honnêtement au sujet de votre statut de certification et expliquer comment vous envisagez de devenir certifié à l’avenir.

Exemple: « Je ne suis pas actuellement certifié en tant que travailleur social médical. Je prévois de m’inscrire à un programme en ligne qui me permettra de passer l’examen à mon rythme. Je comprends qu’il faut du temps pour terminer les cours et étudier pour l’examen, mais j’espère être certifié dans les six mois suivant le début du travail.

Quelles sont certaines des compétences les plus importantes pour un travailleur social médical?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer si vous avez les compétences nécessaires pour réussir dans ce rôle. Lorsque vous répondez, il peut être utile de mentionner quelques-unes de vos compétences les plus fortes et leur lien avec le poste.

Exemple: « La compétence la plus importante pour un travailleur social médical est l’empathie. Cela nous aide à comprendre les sentiments et les besoins de nos patients afin que nous puissions leur fournir les meilleurs soins possibles. Une autre compétence importante est la communication. Les travailleurs sociaux médicaux doivent communiquer efficacement avec les médecins, les infirmières et les autres professionnels de la santé ainsi qu’avec leurs patients et leurs familles. Enfin, je pense que les compétences en résolution de problèmes sont essentielles car nous rencontrons souvent des situations difficiles qui nécessitent des solutions créatives. »

Comment aideriez-vous un patient qui se sent anxieux à propos de sa chirurgie à venir ?

Cette question peut donner à l’intervieweur un aperçu de la façon dont vous interagissez avec les patients et leurs familles. Cela les aide également à comprendre vos compétences en communication, votre empathie et vos capacités de résolution de problèmes. Dans votre réponse, essayez de mettre en évidence votre capacité à écouter et à comprendre les préoccupations d’un patient. Vous pouvez également mentionner les techniques ou stratégies spécifiques que vous utilisez pour aider les patients à se sentir plus à l’aise.

Exemple: « Je demanderais d’abord au patient ce qui l’inquiète. Je trouve qu’il est important d’obtenir autant d’informations que possible du patient afin de mieux comprendre ses préoccupations. Ensuite, je rassurerais le patient que je suis là pour lui et que je ferai tout ce que je peux pour m’assurer qu’il a répondu à toutes ses questions avant son opération.

Quel est l’aspect le plus enrichissant de votre travail en tant que travailleur social médical?

Cette question peut aider l’intervieweur à vous connaître en tant que personne et à comprendre ce qui vous motive. Cela les aide également à déterminer si vos valeurs correspondent à celles de leur organisation. Lorsque vous répondez à cette question, il peut être utile de réfléchir à des exemples spécifiques de votre carrière qui mettent en évidence votre passion pour aider les autres.

Exemple: « L’aspect le plus gratifiant de mon travail est de voir des patients surmonter des défis et réussir. J’aime être en mesure de fournir un soutien et des conseils quand ils en ont le plus besoin, et je trouve une grande joie de savoir que je fais une différence dans la vie de quelqu’un. Dans mon dernier rôle, j’ai travaillé avec une patiente aux prises avec une dépression après avoir perdu son mari. Elle avait hésité à se faire soigner parce qu’elle ne voulait pas laisser ses enfants seuls à la maison pendant qu’elle se rendait à ses rendez-vous. Nous avons pu élaborer un plan lui permettant d’amener ses enfants aux rendez-vous afin qu’elle se sente plus à l’aise.

Donnez un exemple d’un moment où vous avez apporté un soutien aux membres de la famille d’un patient.

L’intervieweur peut poser cette question pour en savoir plus sur vos compétences interpersonnelles et sur la façon dont vous interagissez avec les familles des patients. Utilisez des exemples tirés de votre expérience qui montrent comment vous pouvez communiquer efficacement, faire preuve d’empathie envers les autres et aider les membres de votre famille dans des situations difficiles.

Exemple: « Lorsque je travaillais dans un hôpital pédiatrique, j’interagissais souvent avec les parents d’enfants en phase terminale. Dans ces cas, j’ai aidé les parents à comprendre le diagnostic et le plan de traitement de leur enfant, ainsi qu’un soutien émotionnel pendant des périodes très difficiles. Par exemple, une fois alors que je travaillais avec une patiente atteinte d’un cancer, sa mère m’a demandé si elle allait bientôt mourir. J’ai expliqué que bien qu’il n’y ait aucun moyen de savoir exactement quand quelqu’un mourra, nous faisions tout ce que nous pouvions pour garder sa fille en vie le plus longtemps possible. Elle semblait soulagée après notre conversation.

Si un patient se sent déprimé, quelles méthodes utiliseriez-vous pour identifier et répondre à ses besoins en santé mentale ?

Cette question peut aider un enquêteur à évaluer vos compétences interpersonnelles et votre capacité à vous connecter avec les patients. Utilisez des exemples d’expériences passées où vous avez aidé un patient à surmonter une dépression ou d’autres problèmes de santé mentale.

Exemple: « Je demanderais d’abord au patient pourquoi il se sent déprimé, car cela peut m’aider à mieux comprendre sa situation. J’ai eu plusieurs patients qui étaient déprimés à cause du stress lié au travail, des problèmes familiaux ou des soucis financiers. Dans ces cas, j’essaie d’écouter attentivement ce qu’ils disent et de leur fournir des ressources susceptibles de les aider à résoudre leur problème. Par exemple, si un patient a des problèmes au travail, je peux le diriger vers un conseiller d’orientation.

Que feriez-vous si vous remarquiez que le dossier médical d’un patient ne contenait aucune information sur son bien-être social ou émotionnel ?

Cette question peut aider l’intervieweur à évaluer votre capacité à remarquer des détails importants et à prendre des mesures. Utilisez des exemples d’expériences antérieures où vous avez remarqué que les dossiers d’un patient manquaient d’informations, avez contacté l’équipe médicale ou aidé à combler les lacunes avec des recherches supplémentaires.

Exemple: « Dans mon dernier rôle en tant que travailleur social, j’ai remarqué qu’un de mes patients n’avait aucune trace de ses antécédents de santé mentale. Quand j’ai posé des questions à ce sujet, ils m’ont dit qu’ils n’avaient jamais reçu de diagnostic de maladie mentale, mais qu’ils se sentaient souvent anxieux et déprimés. Ils ont dit qu’ils ne voulaient pas être étiquetés comme ayant un trouble parce qu’ils voulaient éviter de prendre des médicaments.

Je leur ai expliqué que nous pouvions travailler ensemble pour trouver des traitements alternatifs pour leur anxiété et leur dépression. Nous avons discuté des différents types de thérapie et comment chacun affecterait leur diagnostic. Après plusieurs séances, ils ont décidé de poursuivre le traitement par des médicaments. En travaillant avec eux pour comprendre leurs préoccupations, j’ai pu les aider à se sentir plus à l’aise avec la recherche de soins professionnels.

Dans quelle mesure comprenez-vous le système de santé et les diverses organisations qui y travaillent ?

L’intervieweur peut poser cette question pour évaluer votre connaissance du système de soins de santé et votre place dans celui-ci. Utilisez des exemples tirés de votre expérience qui montrent que vous comprenez les divers rôles dans l’industrie des soins de santé, y compris ceux des médecins, des infirmières, des travailleurs sociaux et d’autres professionnels de la santé.

Exemple: « J’exerce le métier d’assistante médico-sociale depuis maintenant cinq ans, je connais donc très bien le rôle de tous les différents acteurs du système de santé. Par exemple, je sais que les médecins sont chargés de diagnostiquer les patients et de prescrire des plans de traitement, tandis que les infirmières administrent les médicaments et prodiguent des soins aux patients. Les travailleurs sociaux comme moi aident les patients à naviguer dans leur couverture d’assurance et à trouver les ressources dont ils ont besoin.

Avez-vous déjà travaillé avec des patients qui parlent une autre langue ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer si vous avez de l’expérience avec des patients qui ne parlent peut-être pas anglais. Si vous le faites, ils peuvent vous demander de décrire un moment où cela vous a été utile ou difficile.

Exemple: « J’ai travaillé dans un hôpital qui comptait de nombreux patients hispanophones. J’ai appris quelques phrases de base en espagnol et comment utiliser un traducteur en ligne pour pouvoir communiquer avec eux plus efficacement. Cela m’a aidé à établir une relation avec mes patients et à mieux comprendre leurs préoccupations. Cela m’a également aidé à découvrir différentes cultures et façons de communiquer.

Lorsque vous travaillez avec la famille d’un patient, comment vous assurez-vous de communiquer de manière efficace et respectueuse ?

L’intervieweur peut vous poser une question comme celle-ci pour évaluer vos compétences interpersonnelles et votre capacité à travailler avec les familles des patients. Montrez vos compétences en communication en donnant un exemple de la façon dont vous expliqueriez des informations difficiles aux membres de la famille, comme le diagnostic ou le pronostic du patient.

Exemple: « Je trouve qu’il est important d’être respectueux dans la communication avec les familles des patients. Je m’assure toujours de parler lentement et clairement afin qu’ils puissent me comprendre. S’il y a des termes ou des concepts qu’ils ne connaissent pas, je prends le temps de les expliquer dans un langage simple. J’essaie également de répondre à toutes les questions de manière approfondie afin que la famille comprenne ce qui se passe avec leur proche.

Nous voulons améliorer nos efforts de sensibilisation auprès des communautés locales. Comment feriez-vous pour identifier des partenaires potentiels pour des programmes de sensibilisation ?

Cette question peut aider l’intervieweur à évaluer votre capacité à collaborer avec les autres et à développer des programmes de sensibilisation. Utilisez des exemples d’expériences antérieures dans lesquelles vous avez travaillé avec des membres ou des organisations communautaires pour promouvoir la sensibilisation aux services d’un établissement médical.

Exemple: « Je commencerais par faire des recherches sur les communautés locales qui pourraient bénéficier de nos programmes de sensibilisation. J’ai déjà utilisé des plateformes de médias sociaux pour trouver des partenaires potentiels pour des initiatives de sensibilisation, ainsi que des forums en ligne où les gens discutent de leurs expériences avec des problèmes de santé mentale. Dans mon dernier rôle, j’ai trouvé plusieurs personnes qui souhaitaient en savoir plus sur nos groupes de soutien en santé mentale. Nous avons ensuite programmé une réunion d’information dans notre hôpital afin qu’ils puissent en savoir plus sur nos ressources. »

Décrivez votre processus pour effectuer une évaluation approfondie et précise des besoins.

Cette question est l’occasion de montrer à votre interlocuteur que vous avez les compétences et les capacités nécessaires pour effectuer une variété de tâches dans ce rôle. Utilisez des exemples d’expériences antérieures pour mettre en évidence votre capacité à travailler de manière autonome, à analyser des données et à communiquer avec les patients et leurs familles.

Exemple: « Je commence chaque évaluation des besoins en rencontrant le patient ou le membre de la famille qui a demandé mes services. Je leur pose des questions sur leur situation actuelle et comment ils pensent que cela affecte leur santé globale. Je me renseigne également sur tout autre facteur susceptible d’avoir une incidence sur leur bien-être, comme les préoccupations financières, les réseaux de soutien social et les ressources disponibles.

Après avoir mené cet entretien initial, j’examine tous les dossiers médicaux pertinents et effectue des recherches supplémentaires dans la base de données de l’hôpital pour recueillir plus d’informations sur les antécédents du patient. Je rencontre ensuite le patient à nouveau pour discuter de ce que j’ai appris et répondre à toutes les questions qu’il pourrait avoir. Enfin, je termine l’évaluation et je fournis un rapport détaillé décrivant mes conclusions. »

Qu’est-ce qui fait de vous un candidat idéal pour ce poste ?

Les employeurs posent cette question pour en savoir plus sur vos qualifications et sur la façon dont vous pensez que vous vous intégreriez à leur équipe. Avant votre entretien, faites une liste des raisons pour lesquelles vous êtes le meilleur candidat pour le poste. Réfléchissez aux compétences que vous possédez en rapport avec le poste et à la manière dont votre personnalité peut être bénéfique sur le lieu de travail.

Exemple: « Je suis un candidat idéal pour ce poste parce que je comprends l’importance de fournir des soins compatissants aux patients. Dans mon rôle précédent en tant que travailleur social médical, j’ai aidé les patients à surmonter de nombreux défis différents auxquels ils étaient confrontés. J’ai également travaillé en étroite collaboration avec des médecins pour m’assurer que tous les besoins des patients étaient satisfaits. Cette expérience m’a préparé à assumer des responsabilités similaires dans ce rôle.

Quels sont les logiciels médicaux que vous connaissez le mieux ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer votre niveau d’expérience avec les logiciels médicaux. Si vous avez déjà utilisé des logiciels spécifiques, assurez-vous de mentionner lesquels et pourquoi vous les avez utilisés.

Exemple: « Je connais bien MediTouch, car j’ai travaillé dans un hôpital où nous avons largement utilisé ce programme. C’est un excellent système qui me permet de suivre les dossiers de mes patients et de communiquer avec les autres membres de l’équipe soignante. Je l’utilise également pour créer des plans de traitement et documenter les progrès des patients. »

Selon vous, quel est l’aspect le plus important de l’établissement d’une relation thérapeutique solide avec les patients ?

Cette question peut aider l’intervieweur à évaluer vos compétences interpersonnelles et votre capacité à vous connecter avec les patients. Votre réponse doit démontrer que vous accordez de l’importance à l’établissement d’une relation solide avec les patients, ce qui est une partie importante de la profession de travailleur social médical.

Exemple: « Je pense qu’il est essentiel d’établir une relation thérapeutique solide avec chaque patient avec qui je travaille, car cela m’aide à comprendre leurs besoins et leurs préférences uniques. Cela me permet également d’être plus empathique envers eux et d’être mieux à même de leur apporter un soutien lorsqu’ils en ont le plus besoin. Dans mon rôle précédent de travailleur social médical, je me suis toujours assuré de prendre le temps de connaître personnellement chaque patient afin de connaître ses intérêts et ses expériences de vie. Cela m’a aidé à nouer des liens significatifs avec bon nombre de mes patients.

À quelle fréquence mettez-vous à jour vos connaissances et compétences en tant que travailleur social médical?

Cette question peut aider un intervieweur à comprendre votre engagement envers l’apprentissage continu. Il peut également leur montrer à quelle fréquence vous assistez à des conférences, des ateliers ou des sessions de formation et lisez des revues et des livres sur le travail social médical.

Exemple: « J’essaie d’assister à au moins une conférence par an où j’apprends des autres professionnels du domaine. De plus, je suis abonné à trois revues différentes qui publient des articles sur le travail social médical. Je prends également des cours en ligne dans le cadre du programme de formation continue de mon université. Ces cours sont offerts tous les trimestres et couvrent des sujets comme les soins de santé mentale et le travail avec des patients qui ont des problèmes de toxicomanie. »

Il y a un conflit entre deux membres de l’équipe de soins de votre patient. Comment résolvez-vous le problème ?

Cette question est l’occasion de montrer vos compétences en résolution de problèmes et votre capacité à travailler avec les autres. Pour répondre à cette question, il peut être utile de décrire une situation précise où vous avez dû résoudre un conflit entre deux membres de l’équipe de soins.

Exemple: « Dans ma précédente fonction d’assistante médico-sociale, j’ai travaillé avec un patient hospitalisé pendant plusieurs semaines. Lors d’une de nos rencontres, le patient s’est dit préoccupé par la relation entre son médecin traitant et son infirmière praticienne. Le patient a estimé qu’il ne recevait pas suffisamment d’attention de la part de son médecin traitant.

J’ai parlé avec le médecin traitant et l’infirmière praticienne séparément pour discuter de la question. Ils ont tous deux convenu qu’il n’y avait pas de conflit entre eux, mais ont reconnu que les besoins du patient devaient toujours passer en premier. Nous avons élaboré un plan pour faire en sorte que le patient passe plus de temps avec son médecin traitant tout en continuant à recevoir des soins de qualité de la part de l’infirmière praticienne.