Quand les gens pensent aux thérapeutes comportementaux, ils pensent souvent au travail avec les enfants. Cependant, les thérapeutes comportementaux travaillent avec des personnes de tous âges aux prises avec divers problèmes de santé mentale, tels que la dépression, l’anxiété, le trouble bipolaire et les troubles du spectre autistique.

Les thérapeutes comportementaux aident les gens à gérer leurs émotions et leurs comportements en mettant en place des thérapies et des traitements spécifiques. Ils travaillent également avec les familles pour fournir un soutien et des conseils. Si vous souhaitez devenir thérapeute comportemental, vous devrez être prêt à répondre aux questions d’entretien avec un thérapeute comportemental.

Dans ce guide, vous trouverez plusieurs questions et réponses d’entretien avec un thérapeute comportemental, y compris des questions sur votre expérience avec différents types de thérapies et de traitements, ainsi que sur votre expérience de travail avec les familles.

Contenus afficher

Êtes-vous à l’aise de travailler avec des patients qui ont un large éventail de problèmes de santé mentale?

Les intervieweurs peuvent poser cette question pour voir si vous avez de l’expérience avec une variété de problèmes de santé mentale. Ils veulent savoir que vous pouvez vous adapter à de nouvelles situations et bien travailler avec des patients qui souffrent de différents types de maladies mentales. Dans votre réponse, expliquez comment vous aimez en apprendre davantage sur les nouveaux problèmes de santé mentale et vous y adapter. Montrez à l’intervieweur que vous êtes prêt à en savoir plus sur toute maladie mentale qu’il pourrait traiter dans son établissement.

Exemple: « J’occupe mon poste actuel depuis cinq ans maintenant, alors je suis assez à l’aise de travailler avec toutes sortes de problèmes de santé mentale. Cependant, j’aime en savoir plus sur les nouveaux problèmes de santé mentale, car cela m’aide à mieux comprendre les expériences de nos patients. Par exemple, lorsque j’ai commencé à travailler ici, je ne connaissais pas grand-chose à la schizophrénie. Maintenant, je me sens en confiance pour aider les patients à gérer leurs symptômes.

Quels sont les moyens les plus efficaces d’aider les patients qui résistent au traitement ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer comment vous gérez les défis dans votre travail. Votre réponse doit montrer que vous avez des stratégies pour surmonter la résistance et aider les patients à surmonter leurs obstacles au traitement.

Exemple: « Je trouve qu’il est important de comprendre d’abord pourquoi un patient résiste au traitement. Parfois, ils peuvent être réticents à cause d’un malentendu sur ce qu’implique la thérapie ou parce qu’ils sont mal à l’aise à l’idée de parler de leurs problèmes. J’essaie de faire en sorte que mes patients sachent que je suis là pour les soutenir et que nos séances sont confidentielles. S’ils hésitent encore, je leur proposerai de les rencontrer individuellement avant de commencer les séances de groupe afin qu’ils se sentent plus à l’aise.

Comment géreriez-vous un patient qui refuse de prendre ses médicaments ?

Cette question peut aider les enquêteurs à comprendre comment vous gérez les situations difficiles. Il est important de montrer que vous êtes disposé à travailler avec des patients qui ne veulent peut-être pas prendre leurs médicaments ou suivre d’autres plans de traitement. Dans votre réponse, essayez d’expliquer quelles mesures vous prendriez pour vous assurer que le patient comprend pourquoi il doit prendre ses médicaments et comment cela lui sera bénéfique.

Exemple: « J’ai eu quelques patients dans le passé qui ne voulaient pas prendre leurs médicaments. Je commence généralement par leur demander pourquoi ils ne veulent pas prendre leurs médicaments. Parfois, les patients oublient simplement de prendre leurs pilules, alors je m’assure qu’ils savent que la prise de leurs médicaments est une partie essentielle de leur plan de traitement. S’ils refusent toujours, je leur demande s’il existe des traitements alternatifs qu’ils seraient intéressés à essayer.

Quel est votre processus d’évaluation d’un nouveau patient et d’élaboration d’un plan de traitement ?

Les enquêteurs peuvent poser cette question pour comprendre comment vous abordez votre travail et les étapes que vous suivez lorsque vous travaillez avec un nouveau client. Ils veulent savoir que vous avez un plan pour chaque patient, afin qu’ils puissent avoir confiance en votre capacité à gérer leurs attentes. Dans votre réponse, décrivez votre processus d’évaluation d’un nouveau patient et d’élaboration d’un plan de traitement. Pensez à mentionner les outils ou techniques spécifiques que vous utilisez pour vous aider à évaluer les patients et à élaborer des plans.

Exemple: « Lorsque je rencontre un nouveau patient, je veux d’abord avoir une idée de ce qui l’a amené à suivre une thérapie. Je le fais en posant des questions ouvertes sur leur vie et leurs expériences. Cela m’aide à en savoir plus sur leur parcours et leur situation actuelle. Après en avoir appris davantage sur le patient, je crée ensuite un plan de traitement en fonction de ses objectifs et de ses besoins. Je considère également mes propres forces en tant que thérapeute et les méthodes qui, selon moi, seront les plus efficaces pour le patient. »

Donnez un exemple d’une situation où vous avez dû aider un patient à gérer ses émotions afin d’accomplir une tâche ou une activité.

Cette question peut aider les enquêteurs à comprendre comment vous pourriez gérer une situation similaire dans leur établissement. Utilisez des exemples tirés de votre expérience qui montrent que vous avez la capacité de calmer les patients et de les encourager à accomplir des tâches ou des activités.

Exemple: « Dans mon dernier rôle, j’ai travaillé avec un patient qui avait du mal à terminer ses devoirs parce qu’il était distrait par ses émotions en y travaillant. Je l’ai aidé à développer des stratégies pour se calmer lorsqu’il se sentait dépassé afin qu’il puisse se concentrer sur son travail. Il a finalement appris à utiliser ces techniques pour gérer ses émotions également pendant les séances de thérapie.

Si un patient a du mal à progresser, comment restez-vous positif et encourageant ?

Cette question peut aider les enquêteurs à comprendre comment vous gérez les défis dans votre travail. Ils voudront peut-être savoir que vous êtes prêt à essayer différentes approches et stratégies pour aider les patients à progresser, même s’ils ont eu du mal à le faire par le passé.

Exemple: « Je me rappelle toujours qu’il est important de rester positif et encourageant avec mes patients. Même lorsqu’un patient a du mal à progresser, je ferai tout pour l’encourager et lui montrer que je crois en sa capacité à s’améliorer. Dans certains cas, cela signifie prendre plus de temps pour expliquer les choses plus en détail ou essayer de nouvelles techniques pour voir ce qui fonctionne le mieux pour eux.

Que feriez-vous si vous remarquiez qu’un collègue traite un patient de manière irrespectueuse ?

Cette question peut aider les enquêteurs à comprendre comment vous géreriez une situation difficile au travail. Dans votre réponse, essayez de montrer que vous appréciez l’importance de traiter les patients avec respect et dignité.

Exemple: « Je parlerais d’abord en privé avec mon collègue de son comportement. J’expliquerais pourquoi il est important de traiter nos patients avec gentillesse et compassion. S’ils continuent d’agir ainsi, je les signalerai à mon superviseur afin qu’il puisse prendre les mesures appropriées. Je crois que tout le monde mérite d’être traité avec respect, et je ne voudrais pas travailler avec quelqu’un qui ne partage pas ces valeurs.

Comment gérez-vous le stress et la pression ?

Les intervieweurs peuvent poser cette question pour en savoir plus sur votre capacité à gérer le stress de travailler dans un environnement en évolution rapide. Ils veulent savoir que vous pouvez rester calme et concentré lorsque les choses deviennent chargées, il est donc important de répondre honnêtement et de décrire comment vous gérez le stress.

Exemple: « Je trouve que je fais de mon mieux quand je me sens calme et détendu. Lorsque je me sens stressé ou dépassé, je prends quelques respirations profondes et je me rappelle que tout ira bien. Dans mon dernier rôle, nous étions en sous-effectif pendant plusieurs semaines, ce qui signifiait que je devais voir deux fois plus de patients chaque jour. J’ai pu faire face à l’augmentation de la charge de travail en prenant des pauses entre les séances et en déléguant des tâches à d’autres thérapeutes. »

Vous avez des questions à nous poser sur le poste ou l’entreprise ?

C’est votre chance de montrer à l’intervieweur que vous avez fait vos recherches et que vous êtes vraiment intéressé par le poste. C’est aussi un bon moment pour poser toutes les questions que vous avez sur la culture d’entreprise ou sur la meilleure façon d’y contribuer.

Exemple: « J’ai été impressionné par l’énoncé de mission de cet établissement, qui vise à aider les enfants autistes à atteindre leur plein potentiel. Je suis ravi d’en savoir plus sur les techniques spécifiques que vous utilisez ici et sur ce qui rend ce programme unique. J’ai également remarqué que de nombreux employés restent avec cette organisation pendant plusieurs années. J’aimerais en savoir plus sur les raisons pour lesquelles ils aiment travailler ici.

Lorsque vous travaillez avec une équipe de thérapeutes, quel est votre processus de partage et de documentation des informations sur les patients ?

Le travail d’équipe est une compétence importante pour les thérapeutes comportementaux. L’intervieweur peut poser cette question pour comprendre comment vous collaborez avec votre équipe et documentez les informations sur les patients. Utilisez des exemples d’expériences passées où vous avez travaillé au sein d’une équipe et documenté les informations sur les patients d’une manière accessible aux autres membres de l’équipe.

Exemple: « Je trouve utile de partager les informations sur les patients via une base de données en ligne sécurisée ou une plateforme de partage de fichiers afin de pouvoir y accéder facilement sur mon ordinateur, ma tablette ou mon téléphone. Dans mon dernier rôle, nous avons utilisé une base de données en ligne sécurisée pour stocker toutes nos informations sur les patients. Nous pourrions alors consulter les notes des autres sur les patients et ajouter des informations supplémentaires si nécessaire. Cela nous a permis de travailler plus efficacement ensemble.

Nous voulons nous assurer que nos patients ont accès aux ressources dont ils ont besoin. Comment aideriez-vous un patient à trouver une ressource que vous lui recommanderiez de contacter ?

Cette question peut aider l’intervieweur à comprendre comment vous soutiendriez vos patients et leurs familles. Mettez en valeur vos compétences interpersonnelles en expliquant comment vous guideriez un patient dans la recherche de ressources qui pourraient lui être utiles.

Exemple: « J’ai travaillé avec de nombreux patients qui avaient besoin de ressources supplémentaires, comme le transport ou la garde d’enfants. Je m’assure toujours que mes patients savent qu’ils peuvent me contacter s’ils ont besoin d’aide pour accéder à ces ressources. Si je recommande une ressource à un patient, je lui fournirai également des informations sur la façon de la trouver par lui-même.

Décrivez votre processus pour suivre les dernières recherches et tendances dans le domaine de la thérapie comportementale.

L’intervieweur peut poser cette question pour évaluer votre engagement envers l’apprentissage continu et la façon dont vous vous tenez au courant des dernières recherches dans votre domaine. Votre réponse doit démontrer que vous êtes engagé dans le développement professionnel et que vous recherchez activement de nouvelles informations sur la thérapie comportementale.

Exemple: « Je suis passionnée par ma carrière de thérapeute comportementale, je me fais donc un devoir de lire au moins un article ou un livre par semaine sur des sujets liés à l’analyse du comportement. De plus, j’assiste à des conférences et à des ateliers pour en savoir plus sur les développements les plus récents dans l’industrie. Je suis également abonné à plusieurs newsletters et ressources en ligne pour les professionnels du domaine.

Qu’est-ce qui fait de vous un candidat idéal pour ce poste ?

Les employeurs posent cette question pour en savoir plus sur vos qualifications et sur la façon dont vous pensez que vous vous intégreriez à leur équipe. Avant votre entretien, faites une liste des raisons pour lesquelles vous êtes le meilleur candidat pour ce poste. Envisagez de mettre en évidence toute expérience ou compétence qui correspond à ce qu’ils recherchent.

Exemple: « Je suis une candidate idéale pour ce poste car j’ai cinq ans d’expérience en tant que thérapeute comportementale. Au cours de ma carrière, j’ai travaillé avec des enfants atteints d’autisme, de TDAH et d’autres troubles d’apprentissage. J’ai également une formation approfondie en thérapie cognitive et je peux aider les patients à développer de nouvelles façons de penser et de se comporter. Ces expériences font de moi un candidat idéal pour ce poste.

Quelles méthodes de thérapie comportementale préférez-vous utiliser avec vos patients ?

Cette question peut aider l’intervieweur à comprendre votre expérience avec différents types de thérapie et comment vous les appliquez à votre travail. Utilisez des exemples tirés de vos expériences professionnelles ou scolaires antérieures pour expliquer quelles méthodes vous trouvez les plus efficaces pour aider les patients à atteindre leurs objectifs.

Exemple: « J’ai découvert que la modification du comportement est l’un des moyens les plus efficaces de traiter les problèmes de mes patients, car elle vise à modifier le comportement d’un patient par le biais d’un renforcement positif. Dans mon dernier poste, j’ai travaillé avec un enfant qui avait du mal à se concentrer pendant les cours. Après avoir travaillé avec lui pendant plusieurs semaines en utilisant des techniques de modification du comportement, il a pu mieux se concentrer et terminer ses missions sans avoir besoin d’aide supplémentaire. »

Selon vous, quel est l’aspect le plus important d’un plan de traitement réussi ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer votre compréhension de ce qu’il faut pour être un thérapeute comportemental efficace. Votre réponse devrait inclure une explication de pourquoi vous pensez que c’est important et comment vous appliquez cet aspect dans votre propre travail en tant que thérapeute.

Exemple: « Je crois que la partie la plus importante d’un plan de traitement est de créer une relation positive avec mes patients. Je trouve que lorsque mes patients me font confiance, ils sont plus susceptibles de suivre leurs plans de thérapie. Par exemple, si un patient sait que je serai là pour lui quoi qu’il arrive, il se sentira plus à l’aise de parler de ses sentiments et d’atteindre ses objectifs.

À quelle fréquence mettez-vous à jour vos plans de traitement en fonction des progrès de vos patients ?

Les enquêteurs peuvent poser cette question pour en savoir plus sur vos méthodes de traitement et sur la manière dont vous les appliquez. Ils veulent savoir que vous apprenez constamment de vos patients et que vous adaptez vos plans en fonction de leurs besoins. Dans votre réponse, expliquez quels facteurs influencent la fréquence de vos mises à jour et comment ils contribuent à améliorer les progrès de votre patient.

Exemple: « Je mets à jour mes plans de traitement toutes les deux semaines avec chaque nouveau patient que je vois. Cela me permet d’évaluer leurs progrès au moins une fois par mois et d’apporter les modifications nécessaires avant que cela ne nuise à leur état de santé général. Par exemple, si un patient ne fait pas autant de progrès que prévu après une ou deux séances, j’ajusterai mon plan pour inclure des exercices ou des activités supplémentaires pour l’aider à atteindre ses objectifs.

Il existe une nouvelle méthode de traitement qui a montré des résultats prometteurs. Comment décideriez-vous si cela convient à vos patients ?

Cette question peut aider les enquêteurs à comprendre votre processus décisionnel et la façon dont vous l’appliquez au traitement des patients. Utilisez des exemples tirés de votre expérience qui montrent comment vous évaluez les nouvelles méthodes et décidez si elles conviennent à vos patients.

Exemple: « Je voudrais d’abord examiner la recherche derrière la méthode, y compris ses taux de réussite et tous les inconvénients potentiels. Je discuterais ensuite de la méthode avec mon équipe et d’autres thérapeutes de notre service pour voir si quelqu’un a eu une expérience personnelle de l’utiliser ou connaît quelqu’un qui l’a fait. Enfin, je rencontrais chaque patient individuellement pour discuter de ses objectifs et de ses attentes afin que nous puissions déterminer si cette nouvelle méthode est quelque chose qu’il serait disposé à essayer. »