Les thérapeutes ABA aident les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) à apprendre à communiquer, à interagir socialement et à participer à d’autres activités adaptées à leur âge. La thérapie ABA est l’une des interventions les plus efficaces pour les enfants atteints de TSA, et il existe une forte demande de thérapeutes ABA.

Si vous cherchez une carrière en thérapie ABA, vous devrez probablement passer un entretien d’embauche. L’une des meilleures façons de se préparer à un entretien est de savoir à quelles questions s’attendre. Dans ce guide, nous vous fournirons une liste de questions et de réponses courantes pour les entretiens avec un thérapeute ABA.

Contenus afficher

Connaissez-vous les principes de l’analyse appliquée du comportement ?

Cette question est un excellent moyen de tester vos connaissances sur la thérapie ABA. Cela permet également à l’intervieweur de voir comment vous appliquez ces principes dans votre travail en tant que thérapeute ABA.

Exemple: « Oui, je connais très bien les principes de l’analyse comportementale appliquée. En fait, mon baccalauréat était en psychologie et en sciences du comportement, j’ai donc dû apprendre l’ABA pendant mes études de premier cycle. Au cours de mon stage à l’hôpital local, j’ai travaillé en étroite collaboration avec un thérapeute ABA qui m’a enseigné de nombreux principes fondamentaux de ce type de thérapie. Elle m’a même aidé à développer certaines de mes propres techniques pour travailler avec les patients.

Quelles sont certaines des compétences les plus importantes pour un thérapeute ABA ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer si vous avez les compétences nécessaires pour réussir dans ce rôle. Une réponse solide comprendra une liste de compétences importantes et des exemples de la façon dont vous les avez utilisées dans vos rôles précédents.

Exemple: « La compétence la plus importante pour un thérapeute ABA est la patience, car il est souvent difficile de voir des résultats avec ce type de thérapie. Je pense aussi que l’empathie est essentielle car il faut être capable de comprendre ce que vit son client. Dans mon dernier poste, je travaillais avec un enfant autiste et j’essayais toujours de me mettre à sa place lorsqu’il s’effondrait ou passait à l’acte. Cela m’a aidé à rester calme et à trouver des moyens de mettre l’enfant plus à l’aise.

Comment procéderiez-vous pour créer un plan de traitement pour un nouveau client ?

Cette question peut aider l’intervieweur à comprendre comment vous abordez votre travail et l’organisez. Votre réponse doit montrer que vous êtes organisé, minutieux et capable de hiérarchiser les tâches.

Exemple: « Je rencontrais d’abord le client pour mieux comprendre ses objectifs de thérapie. Je rechercherais ensuite toute information de base sur le diagnostic ou l’histoire du client afin de pouvoir créer un plan individualisé basé sur ce qu’il souhaite accomplir en thérapie. Je discuterais également de mes découvertes avec mon superviseur afin que nous puissions collaborer à la création du meilleur plan de traitement.

Quelle est votre expérience de travail avec des enfants autistes ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer votre niveau d’expérience et comment vous pourriez vous intégrer à son équipe. Si vous avez déjà travaillé avec des enfants autistes, partagez les compétences que vous avez développées en le faisant. Si vous n’avez pas d’expérience directe, vous pouvez parler de toute expérience similaire que vous avez eue en travaillant avec des enfants ayant des besoins spéciaux.

Exemple: « J’ai travaillé comme thérapeute ABA pour un cabinet privé spécialisé dans l’aide aux enfants autistes. J’ai acquis de nombreuses compétences précieuses pendant mon séjour là-bas, notamment comment utiliser des techniques de renforcement positif pour encourager un bon comportement et comment créer des plans de traitement individualisés en fonction des besoins uniques de chaque enfant.

Donnez un exemple d’un moment où vous avez dû modifier le plan de traitement d’un client.

Les enquêteurs peuvent poser cette question pour voir comment vous vous adaptez au changement et mettez en œuvre de nouvelles stratégies. Dans votre réponse, expliquez les étapes que vous avez suivies pour apporter les changements nécessaires et quel en a été le résultat.

Exemple: « J’ai eu un client avec qui j’ai travaillé pendant plusieurs mois avant qu’il ne commence à montrer une amélioration de son comportement. Après un certain temps, j’ai remarqué que mon plan de traitement ne fonctionnait pas aussi bien qu’avant, alors j’ai décidé d’essayer quelque chose de différent. J’ai introduit un système de récompense dans nos sessions où il gagnerait des points pour un bon comportement. Il a rapidement appris que ses actions affectaient ses récompenses, et en deux semaines, il a commencé à faire plus de progrès que jamais auparavant.

Si un client progresse mais commence à régresser, comment géreriez-vous cette situation ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer comment vous répondez aux défis et aux revers. Utilisez votre réponse pour mettre en évidence vos compétences en résolution de problèmes, votre capacité à rester positif et votre engagement à aider les clients à réussir.

Exemple: « Si un client régresse pendant la thérapie, j’essaie d’abord de comprendre pourquoi cela s’est produit. Par exemple, s’ils faisaient des progrès dans leur communication mais cessaient ensuite d’utiliser des mots, je pourrais leur demander ce qui se passait dans leur vie à ce moment-là. S’ils sont plus âgés, je peux leur poser des questions sur tout changement dans leur vie ou leurs habitudes. Ensuite, je travaillerais avec eux pour développer des stratégies pour éviter la régression à l’avenir.

Que feriez-vous si vous remarquiez que deux de vos clients présentaient des comportements similaires ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer comment vous pourriez gérer une situation qui pourrait survenir dans votre travail en tant que thérapeute ABA. Dans votre réponse, essayez de montrer que vous prendriez des mesures pour vous assurer que les comportements d’un client n’influençaient pas un autre client et que vous traiteriez les problèmes de comportement des deux clients séparément.

Exemple: « Si je remarquais que deux de mes clients présentaient des comportements similaires, je m’assurerais d’abord qu’ils n’agissent pas simplement pour attirer l’attention ou essaient de s’en tirer avec quelque chose. S’il était clair que leurs comportements étaient liés, je les séparerais les uns des autres afin qu’aucun des enfants n’apprenne la mauvaise leçon sur les conséquences de leurs actions. Ensuite, je parlais à chaque enfant individuellement de ce qu’il avait fait et pourquoi c’était mal.

Dans quelle mesure gérez-vous le stress lorsque vous travaillez avec des clients ?

Les thérapeutes ABA travaillent souvent avec des clients qui ont des comportements difficiles. L’intervieweur peut poser cette question pour en savoir plus sur vos compétences en gestion du stress et sur la façon dont vous réagissez lorsque vous travaillez avec ces types de clients. Pour répondre, pensez à un moment où vous avez travaillé avec un client qui avait des comportements particulièrement difficiles. Expliquez les mesures que vous avez prises pour gérer le stress tout en offrant des soins de qualité au client.

Exemple: « Je trouve que je peux très bien gérer les situations stressantes tant que je m’y prépare. Dans mon rôle précédent, j’ai travaillé avec un enfant qui était très agressif envers moi pendant les séances de thérapie. Je savais qu’il serait comme ça tous les jours, alors je me suis assuré de me préparer mentalement avant chaque séance. J’ai également demandé à mon superviseur si nous pouvions modifier notre horaire afin que je ne le voie qu’une fois par semaine au lieu de deux. Cela m’a aidé à réduire une partie du stress lié à son comportement.

Vous avez des questions à nous poser sur le poste de thérapeute ABA ?

Les intervieweurs posent souvent cette question pour voir si vous avez fait vos recherches sur l’entreprise et le poste. Ils veulent savoir que vous êtes vraiment intéressé par le poste, il est donc important de se préparer avec quelques questions sur le rôle ou l’entreprise elle-même.

Exemple: « J’étais ravi d’en savoir plus sur ce poste lorsque j’ai vu la liste en ligne. J’ai remarqué que l’accent est mis sur le travail d’équipe ici, ce que j’apprécie vraiment dans mon environnement de travail. J’ai également remarqué que vous offrez des salaires compétitifs aux thérapeutes ABA, ce qui est une excellente nouvelle pour moi car je suis actuellement à la recherche d’une nouvelle opportunité. Mon dernier employeur offrait un salaire similaire, mais il n’a pas été en mesure de fournir d’augmentation pendant mon séjour là-bas. J’aimerais en savoir plus sur votre structure salariale.

Lorsqu’un client fait des progrès significatifs, comment célébrez-vous cette réalisation ?

Cette question peut aider l’intervieweur à comprendre votre approche de la thérapie et la façon dont vous motivez les clients. Votre réponse doit montrer que vous êtes passionné par l’idée d’aider les gens à améliorer leur vie grâce à la thérapie ABA.

Exemple: « Je célèbre chaque petit succès avec mon client, mais j’aime particulièrement quand il atteint une étape importante. Par exemple, si un enfant apprend à parler pour la première fois, je lui donnerai un high-five ou un câlin. Si un adulte est capable d’accomplir une tâche de manière autonome pour la première fois, je pourrais lui offrir une carte-cadeau pour son restaurant préféré. »

Nous voulons améliorer nos efforts de sensibilisation auprès des écoles locales. Comment feriez-vous cela ?

Cette question est l’occasion de montrer vos compétences en communication et comment vous pouvez les utiliser pour aider les efforts de sensibilisation de l’entreprise. Vous pouvez répondre à cette question en décrivant un plan visant à accroître la notoriété des services de l’entreprise auprès des écoles locales.

Exemple: « Je commencerais par contacter les administrateurs scolaires pour voir s’ils ont des inquiétudes concernant le comportement ou le développement de leurs élèves. Je proposerais alors de fournir des sessions de formation gratuites sur les techniques de thérapie ABA afin que les enseignants et les autres membres du personnel puissent en apprendre davantage à ce sujet. De cette façon, nous pouvons nous présenter à de nouveaux clients tout en aidant à éduquer les autres membres de la communauté. »

Décrivez votre processus d’examen de la recherche actuelle sur l’autisme et d’autres troubles du développement.

Les enquêteurs peuvent poser cette question pour évaluer votre engagement envers la formation continue. Ils veulent savoir que vous vous renseignez activement sur les derniers développements dans votre domaine et comment ils peuvent s’appliquer à votre travail avec les clients. Dans votre réponse, décrivez un processus pour suivre la recherche et quelles mesures vous prenez pour mettre en œuvre les nouvelles découvertes dans vos séances de thérapie.

Exemple: « Je suis abonné à plusieurs revues et bulletins d’information qui fournissent des mises à jour sur les recherches en cours. J’assiste également à des conférences où des experts présentent leurs découvertes. Je trouve ces événements particulièrement utiles car je peux apprendre des expériences d’autres professionnels mettant en œuvre de nouvelles techniques avec leurs clients. Lorsque je retourne à ma pratique, j’essaie d’intégrer toute nouvelle information ou technique que j’ai apprise lors de la conférence dans ma routine quotidienne. »

Qu’est-ce qui vous rend apte à travailler avec des personnes autistes ?

Cette question peut aider l’intervieweur à déterminer votre niveau d’expérience et d’expertise dans le travail avec des personnes autistes. Vous pouvez répondre à cette question en décrivant votre formation, vos certifications ou toute autre qualification pertinente qui fait de vous un bon candidat pour le poste.

Exemple: « Je travaille comme thérapeute ABA depuis maintenant cinq ans et je poursuis actuellement ma maîtrise en sciences du comportement. Mon baccalauréat est en psychologie, donc j’ai déjà une bonne compréhension de la façon de travailler avec des personnes sur le spectre. En plus de ma formation, je détiens également plusieurs certifications professionnelles en thérapie ABA, ce qui m’a aidé à développer mes compétences en tant que thérapeute.

Avec quelles méthodes de traitement n’avez-vous pas eu beaucoup de succès ?

Cette question peut aider l’intervieweur à avoir une meilleure idée de votre niveau d’expérience et de la façon dont vous gérez les défis. Cela les aide également à comprendre ce qu’il faut éviter lors de la formation de leur équipe. En répondant à cette question, il peut être utile de mentionner une méthode de traitement spécifique qui n’a pas fonctionné pour un client mais qui a réussi avec un autre.

Exemple: « J’ai découvert que certains enfants réagissent mieux au renforcement positif qu’au renforcement négatif. Cependant, j’ai eu du succès en utilisant les deux méthodes en fonction de la situation. Par exemple, si un enfant a du mal à passer d’une activité à une autre, je trouve que retirer quelque chose d’amusant ou supprimer l’accès à un objet qu’il apprécie peut l’aider à apprendre à passer plus rapidement.

Selon vous, quel est l’aspect le plus important de l’établissement et du maintien d’une relation professionnelle solide avec les clients ?

Cette question peut aider l’intervieweur à mieux comprendre vos compétences interpersonnelles et la façon dont vous interagissez avec les clients. Votre réponse doit démontrer que vous appréciez l’établissement de relations solides avec les clients, ce qui peut être bénéfique pour leur expérience de traitement globale.

Exemple: « Je pense qu’il est important d’établir une relation avec mes clients afin qu’ils se sentent suffisamment à l’aise pour partager leurs pensées et leurs sentiments avec moi. J’essaie de m’assurer que chacune de mes séances est personnalisée pour répondre aux besoins de chaque enfant et de chaque famille avec qui je travaille. Je trouve également qu’il est essentiel d’établir une communication claire avec les parents pour s’assurer que tout le monde comprend à quoi s’attendre de nos séances.

À quelle fréquence recommandez-vous de rencontrer les clients ?

Les thérapeutes doivent souvent décider de la fréquence à laquelle ils doivent rencontrer les clients. Cette question aide l’intervieweur à comprendre votre processus de prise de décision et si vous pouvez travailler de manière indépendante dans son organisation. Utilisez des exemples tirés de votre expérience pour expliquer votre processus de réflexion lorsque vous prenez ces décisions importantes.

Exemple: « Je recommande toujours de rencontrer les clients au moins une fois par semaine, mais je tiens également compte d’autres facteurs comme l’âge du client et sa capacité à s’autoréguler. Par exemple, si un enfant a du mal à faire la transition entre les activités ou a besoin de plus de temps pour accomplir des tâches, je peux suggérer une réunion deux fois par semaine. Si un client a un événement à venir qui nécessite une pratique supplémentaire, comme le démarrage d’une nouvelle école, je peux alors augmenter nos séances à trois fois par semaine. »

Il existe une nouvelle méthode de traitement dont l’efficacité n’a pas été prouvée scientifiquement. Le recommanderiez-vous à vos clients ?

Cette question est un excellent moyen de voir comment vous géreriez les nouvelles méthodes de traitement. Cela montre également à l’intervieweur que vous êtes prêt à apprendre et à vous adapter au besoin. Dans votre réponse, expliquez pourquoi vous recommanderiez ou non cette méthode.

Exemple: « Je crois qu’il est important de toujours utiliser des traitements fondés sur des données probantes lorsque l’on travaille avec des clients. Si on me présentait une nouvelle méthode de traitement qui n’avait pas encore fait ses preuves, je discuterais de mes préoccupations avec mon superviseur. Ensemble, nous déciderions si cela valait la peine d’essayer nos clients. Si tel était le cas, nous surveillerions de près leurs progrès pour nous assurer qu’ils n’étaient pas affectés négativement par le traitement.